L'OSTEONECROSE DU CONDYLE FEMORAL

 

 

 

L'OSTEONECROSE DU CONDYLE FEMORAL

 

 

NCF1

 

 
 
Définition:
L'ostéonécrose du genou est l'atteinte de la surface portante du condyle interne du fémur, plus exceptionnellement externe, s'observant essentiellement après 60 ans et liée à une ostéonécrose.
 
 
NCF2
Symptômes:
 L'ostéonécrose du genou s'observe essentiellement après l'âge de 60 ans, occasionne une douleur et une boitterie à la marche.
Physiopathologie:
 

L'ostéonécrose correspond à la destruction d'une zone osseuse le plus souvent la partie terminale de l'épiphyse  (extrémité des os longs) ce qui entraîne un infarctus osseux chez l'adulte. Le terme infarctus désigne l'atteinte d’un territoire vasculaire (zone anatomique contenant des vaisseaux)  bouché par une thrombose (caillot sanguin) entre autres.

Les condyles  sont les deux éminences articulaires situées au niveau du genou et appartenant à l'extrémité inférieure du fémur qui est l'os de la cuisse.

L'ostéonécrose des condyles fémoraux est liée à un déficit voire à un arrêt de la circulation à ce niveau. Ce phénomène qui ne s'explique généralement par aucune cause, peut également être le le résultat d'un traitement par corticoïdes (cortisone ) prolongé et à fortes doses.

L'ostéonécrose des condyles fémoraux peut également être le résultat d'une pancréatite  (inflammation du pancréas) liée à une liponécrose. Plus rarement le lupus érythémateux disséminé, une réaction immunitaire, ou des micros traumatismes (petits chocs) à répétition voire un traitement par rayons X (radiothérapie) sont susceptibles d'entraîner une ostéonécrose à ce niveau.

Le diagnostique:

La scintigraphie  au technétium qui est un isotope venant se fixer sur le tissu osseux abîmé, confirme la zone de nécrose (détruite). Cet examen montre les lésions plus précocement  que la radiographie.

L'IRM (imagerie par résonance magnétique) est une technique particulièrement sensible permettant de déceler les lésions (stade précoce).

La radiographie  montre des altérations qui ne sont visibles qu'à un stade avancé de l'ostéonécrose.

L'examen clinique du patient montre, assez fréquemment, la présence d'un épanchement articulaire (présence de liquide dans l'articulation du genou).

 

 

Traitement

Le traitement de l'ostéonécrose du genou est quelquefois conservateur (à un stade précoce).

Il est nécessaire de décharger le genou c'est-à-dire d'éviter le plus possible d'appuyer sur cette articulation,  pendant une longue période, quelquefois plusieurs mois.

Quand il s'agit d'une ostéonécrose avancée du genou, l'intervention chirurgicale à type de prothèse du genou,  ainsi que de curetage sous-chondral (sous le cartilage) et parfois de greffe (d'os spongieux : «os souple ») est nécessaire.

 

 

 

 

 

A propos . . .

DR KHELIF YOUCEF REDHA

CHIRURGIEN ORTHOPÉDISTE, spécialiste du genou et de la hanche.

Diplômé de l'Université d'Auvergne,
Diplômé de l'Université de Paris 12,

Lire la suite...

Derniers articles

Clinique Paul Picquet

clinique fronton vue du drone 1400x900

 

Mes Vidéos

video4

Déstinées aux Professionnels
de Santé.

©2022 Docteur KHELIF Redha Youcef. All Rights Reserved. Designed By E-BAYT.COM